La peau ! L'organe le plus important en réflexologie

La composition de la peau

La peau a un poids moyen de 5 kg et une surface de 2 m² environ. C’est une matière souple, lisse, résistante, extensible, imperméable, vivante et renouvelable. Elle est l’organe le plus lourd et le plus grand de l’anatomie humaine.

 

Quelle est sa composition ?

 

  • 70 % d’eau
  • 5 % protéines
  • 2 % de graisse
  • 5 % de sels minéraux et d’Oligo élément

Quelles sont ses fonctions et sa structure ?

La peau :

  • Protège contre les agressions extérieures
  • Régule la température intérieure et isole contre la température extérieure
  • Immunise
  • Module la silhouette
  • Stocke de l’énergie (les graisses)

Comment est-elle structurée ?

La peau est constituée de trois couches superposées que sont l’épiderme, le derme et l’hypoderme. Son épaisseur varie en fonction de certaines parties du corps par exemple elle peut être fine sur les oreilles, les paupières, les mamelons ou épaisse au niveau des mains, de la plante des pieds ou du dos ou de l’abdomen.

A - L'épiderme

Partie supérieure de la peau, il est vivant et en perpétuel renouvellement. Il mesure en moyenne 0,1 mm d’épaisseur, moins épais sur le contour des yeux (0,01 mm) et beaucoup plus épais sous la plante des pieds (jusqu’à 5 mm). Chaque cellule de l’épiderme (kératinocyte) a une durée de vie d’une vingtaine de jours environ. Les cellules mortes se détachent de la surface cutanée à la fin de leur cycle.

L’épiderme est en contact direct avec l’extérieur ; Il présente trois caractéristiques telles que la souplesse, l’imperméabilité et la résistance. Cette partie de la peau ne comprend pas de vaisseaux sanguins ni de récepteurs nerveux.

 

Il comprend quatre couches :

 

  •  La couche basale : couche la plus profonde au contact du derme ; son rôle est d’assurer le renouvellement des cellules cutanées et de protéger des rayons du soleil. Elle fabrique la mélanine responsable de la pigmentation de la peau.
  • La couche épineuse : regroupe les cellules kératinocytes et forment une liaison entres elles. Ce maillage va permettre l’imperméabilité de la peau.
  • La couche granuleuse : stocke la kératine dans les cellules de la peau. La kératine est une protéine qui joue un rôle essentiel dans la résistance de la peau.
  • La couche cornée : contient les kératinocytes en phase ultime de transformation (à ce stade appelé cornéocyte). Plate et transparente, composée presque exclusivement de kératine, les cellules se détache lors de frottements.

B - Le derme

Il est posé sur l’épiderme. Son épaisseur est très variable selon les partie du corps (1 à 3 mm). Il est solide souple et élastique grâce à ses fibres d’élastine et de collagène. On y trouve les muscles peauciers, les poils, les glandes sudoripares (qui fabriquent la sueur), les glandes sébacées (qui fabriquent le sébum), le système lymphatique, le réseaux veineux (qui apportent nutriments et cellules de défenses) et les récepteurs sensoriels.
  • Le derme papillaire : situé juste sous l’épiderme, il contient de très nombreux vaisseaux microscopiques et la plupart des récepteurs nerveux spécialisés à l’exception des corpuscules qui transforment la pression en message nerveux.
  • Le derme réticulaire : c’est la partie la plus étendue du derme. On y trouve la partie fonctionnelle des principales glandes de la peau (glandes sébacées et sudoripares) ainsi que la racine des poils ou cheveux.
  • Le derme profond : Il correspond à la couche profonde du derme et fait la transition avec l’hypoderme. Le réseau fibreux est plus lâche et l’on commence à rencontrer des cellules graisseuses appelées adipocytes.
Les trois fonctions du derme sont la défense, la climatisation (le derme préserve des températures extérieures et régule sa température intérieure) et les sens (c’est dans le derme que se trouvent les éléments nerveux qui apportent les sensations de chaud, froid ou de pression)

C - L'hypoderme

C’est la couche la plus profonde. Son épaisseur varie entre 1 à 6 mm ; c’est un tissu de soutien souple et déformable dont le rôle est de servir d’interface entre la peau et les organes qu’elle recouvre (muscles, os…).

 

L’hypoderme est très riche en cellules graisseuse et en fibroblastes. L’hypoderme est présent sur tout le corps sauf au niveau des oreilles, des paupières, des organes génitaux externes masculins. Il est particulièrement épais au niveau des parties du corps soumises à des pressions importantes comme les talons ou les fesses.

 

L’hypoderme joue également un rôle de réserve énergétique. La graisse contenue dans les adipocytes peut être mobilisée sous forme d’énergie en cas d’effort intense ou prolongé ou de jeûne. L’hypoderme participe à la régulation thermique, la graisse jouant un rôle d’isolant passif, en réduisant les échanges de température avec l’extérieur.

la peau en réflexologie
Formation en réflexologie plantaire à distance
à partir de 480 € (TTC)

Formation en réflexologie plantaire à distance

Formation en distanciel

90 heures

D- Les poils

Les poils ont un rôle important dans la régulation de la température du corps. La quasi-totalité  de la surface cutanée est recouverte de poils sauf la plante des pieds et la paume des mains, à raison d’une dizaine par centimètre carré. Suivant leur localisation, les poils sont plus ou moins gros et plus ou moins transparents. Cela explique que, à certains endroits du corps, ils soient pratiquement invisibles. La couleur du poil est donnée par des mélanocytes qui, en déposant plus ou moins de pigment, donnent les nuances de coloration des poils.

E - Les glandes sébacées

Située au niveau du derme, accrochée à la racine de la plupart des poils, la petite glande sébacée fabrique un liquide graisseux qui s’écoule le long de la base du poil et sort sur la peau, le sébum. Le sébum est une substance graisseuse qui recouvre la surface de la peau et en complète la protection et l’imperméabilité.


Cette glande apparaît à la puberté et c’est elle qui peut être responsable de l’acné lorsqu’elle ne fonctionne pas bien. Elle a un rôle primordial dans la lutte contre la chaleur et la déshydratation.

F - Les glandes sudoripares

Il en existe deux sortes :

  • La glande sudoripare apocrine (rattachée à un follicule pileux) Cette glande, également située dans le derme au niveau anal, génital et aux aisselles, secrète la sueur apocrine. Lorsque la température du corps s’élève, des molécules d’eau qui s’écoulent (la sueur) se transforment en vapeur et s’évaporent à la surface de la peau. Lorsque ces molécules d’eau se transforment en vapeur, elles absorbent un peu de chaleur ce qui permet au corps de se refroidit. Cela explique les grandes suées au cours de certaines maladies infectieuses pour faire tomber la fièvre.
  • La glande sudoripare eccrine, beaucoup plus nombreuse, également située dans le derme. Elle possède un canal qui débouche directement sur la peau par une ouverture appelée « pore ». La sueur eccrine qu’elle secrète est riche en eau et sel.

J’espère que vous prendrez le temps de lire cet article, car sinon vous risquez de passer à côté de conseils précieux. 

 

Retrouvez cet article sur le site de notre partenaire minceur Romain coach nutrition à Besançon et intervenant dans notre centre.

Partager